Project Aspiro:

Une ressource en matière de planification de carrière et d’emploi pour les personnes aveugles ou ayant une vision partielle

Habiletés à communiquer : conseils pour l'écriture

Pour les personnes ayant une vision partielle

De nombreuses personnes ayant une vision partielle écrivent sur du papier ordinaire en caractères cursifs ou d'imprimerie en utilisant des stylos ou des crayons. Elles préfèrent souvent l’encre noire ou bleu foncé aux encres d'une couleur plus pâle. Elles préfèrent aussi souvent écrire sur des feuilles de papier mat, blanc cassé ou de couleur écrue, plutôt que sur du papier blanc glacé, qui peut éblouir.

Elles peuvent se servir de dispositifs optiques ou non optiques pour mieux voir ce qu’elles écrivent, par exemple de lunettes, de loupes à main ou sur pied et de télévisionneuses (télévision en circuit fermé). Si elles utilisent des télévisionneuses, elles peuvent avoir besoin d'apprendre à écrire sur la table XY (la table sous la caméra où se place le document à lire ou sur laquelle la personne écrit) tout en regardant l’écran ou l'image agrandie sur cet écran.

De plus en plus de personnes ayant une vision partielle se servent principalement, pour écrire, d'un ordinateur; elles utilisent un clavier ordinaire (parfois à gros caractères, si elles n’ont pas mémorisé l'emplacement des touches) et font imprimer ce qu'elles ont écrit sur des imprimantes ordinaires.

Examinez les techniques et stratégies d'écriture ci dessous, afin de déterminer si certaines d'entre elles pourraient vous être utiles à votre travail.

  • Utilisez un crayon feutre foncé. N'oubliez pas que plus le bout est large, plus vos lettres devront être grandes pour éviter que les lignes ne se soudent. Sachez par ailleurs que le papier bon marché, plus poreux, n'est pas le meilleur choix pour vous parce que l’encre risque de produire des bavures.
  • Utilisez du papier à lignes larges ou ligné en relief pour vous aider à écrire en ligne droite. Vous pouvez aussi vous servir d’un gabarit d'écriture pleine page. On en trouve des rigides (feuilles de papier épais ou de carton dans lesquelles se trouvent des ouvertures rectangulaires pour écrire) et des souples (pièce rigide de carton, de métal ou de bois de la taille d'une page munie d'une ficelle ou d'une corde élastique pour vous guider). Les modèles souples vous permettent de tracer des lettres dont une partie déborde sous la ligne, comme le « g » ou le « p ».
  • Utilisez l’index de votre main non dominante ou de votre main « libre » pour suivre ce que vous écrivez d’une ligne à la suivante.
  • Travaillez à un bureau ou un poste de travail où il y a un bon éclairage direct et sur une surface qui contraste avec ce sur quoi vous écrivez. Une surface foncée, par exemple, vous permettra de voir plus facilement les bords d'une feuille de papier et vous évitera de déborder de la page.
  • Utilisez des guides d'écriture tels que le typoscope. Il s'agit habituellement d’écrans de carton foncé où se trouvent des ouvertures rectangulaires qui correspondent aux lignes d'une tablette de papier ordinaire. Il en existe qui sont conçus pour des tâches particulières, par exemple pour faire des chèques, adresser des enveloppes ou signer votre nom.
  • Si vous devez interrompre la rédaction d'une note ou d'un message pour faire autre chose, mettez un trombone à l'endroit où vous arrêtez, afin de le retrouver facilement quand vous y reviendrez.
  • Pour prendre rapidement de brèves notes, pensez à utiliser un enregistreur numérique. Vous pourrez écrire ce que vous avez enregistré de retour au bureau ou à la maison.
  • Servez vous de vos aptitudes à écrire afin de ne pas les perdre. Assurez vous périodiquement que les autres peuvent lire votre écriture.

Pour les personnes aveugles

Le braille est le système d'écriture préféré de beaucoup de personnes aveugles. On peut prendre des notes à la main au moyen d'une machine à écrire le braille ou d'une tablette et d’un poinçon. On peut aussi s'en servir pour produire des étiquettes, des notes et des textes en braille.

Certaines personnes aveugles se servent, pour écrire, de machines à écrire le braille électriques ou d'une machine à écrire le braille électronique comme la Mountbatten. Comme les personnes ayant une vision partielle, toutefois, de nombreuses personnes aveugles préfèrent, pour écrire, tant pour elles-mêmes que pour les autres, utiliser un ordinateur. Elles se servent d’un clavier ordinaire et font imprimer ce qu'elles ont écrit pour les autres sur une imprimante, elle aussi ordinaire, ou elles convertissent le texte en braille pour elles mêmes au moyen d'une imprimante braille.

Examinez les techniques et stratégies d'écriture ci dessous, afin de déterminer si certaines d'entre elles pourraient vous être utiles au travail.

  • Gardez une machine à écrire le braille mécanique à portée de main au travail, ainsi qu'une tablette et un poinçon pour prendre des notes rapidement. Ayez également une réserve de fiches et de papier déjà coupé si vous aimez utiliser une tablette, par exemple une tablette interlignée ou interpoint, qui vous permet d'écrire des deux côtés de la page. Vous pourriez même garder à portée de main un ensemble de tablettes différentes pour divers usages : une tablette interlignée pour prendre des notes, une tablette ordinaire à quatre lignes, une tablette pleine page et une tablette à une seule ligne pour les étiquettes.
  • Ayez une réserve de papier braille à portée de main.
  • Gardez à portée de main un stylo qui fonctionne et un guide de signature, qui vous serviront pour signer des documents, des demandes de vacances, des feuilles de présence et ainsi de suite.
  • Si vous n'avez pas de guide de signature à portée de main, utilisez une carte de crédit ou une carte professionnelle comme guide. Ou encore, demandez à quelqu'un de plier le papier à l’endroit où vous devez signer et suivez le pli.
  • Pensez à utiliser un marqueur braille mécanique pour étiqueter vos dossiers, vos supports d’information, votre matériel, etc.
  • Ayez à portée de main des gabarits d'écriture, notamment des gabarits pour des usages particuliers comme pour faire des chèques, adresser des enveloppes ou signer votre nom.
  • Pour des documents manuscrits plus longs, vous pourriez avoir aussi un gabarit pleine page. On en trouve des rigides (feuilles de papier épais ou de carton dans lesquelles se trouvent des ouvertures rectangulaires pour écrire) et des souples (pièce rigide de carton, de métal ou de bois de la taille d'une page munie d'une ficelle ou d'une corde élastique pour vous guider). Les modèles souples vous permettent de tracer des lettres dont une partie déborde sous la ligne, comme le « g » ou le « p ».
  • Utilisez l’index de votre main non dominante ou de votre la main « libre » pour suivre ce que vous écrivez d’une ligne à la suivante.
  • Si vous devez interrompre la rédaction d'une note ou d'un message pour faire autre chose, mettez un trombone à l'endroit où vous arrêtez, afin de le retrouver facilement quand vous y reviendrez.
  • Pour prendre rapidement de brèves notes, pensez à utiliser un enregistreur numérique. Vous pourrez écrire ce que vous avez enregistré de retour au bureau ou à la maison.
  • Servez vous de vos aptitudes à écrire afin de ne pas les perdre. Assurez vous périodiquement que les autres peuvent lire votre écriture.
​​